Montée Auvergnate 2007

Après une montée 2006 gâchée par le mauvais temps, la montée 2007 s’annoncait mal. Pluie et brouillard les jours precédant l’epreuve…et miracle, le week end fut degagé, chaud, agréable. Une organisation sans faille, Jean Luc MIROIR et son équipe, bien rodés, ont magnifiquement geré tous les petits impondérables de ce genre de manifestation : troupeau de vache sur le circuit, pose de cailloux et de branchages sur le tracé, gestion des spectateurs, modification de tracé, évacuations des blessés…etc. Du beau temps pour un tracé de 20 à 40 minutes, mais un tracé d’homme. Du roulant, du trialisant, des descentes piègeuses, des racines en devers, des sauts, et de nouveau du roulant à fond de 3 ou 4…. Sur des rivieres de pierres et de cailloux plus ou moins gras. Sur un tel terrain, la montagne a souvent été la plus forte : un bassin, deux luxations d’epaule, un avant bras, une cheville, quelques plaies. Même notre pote Lolo BOUFFIOUX a rayé la belle APRILIA et sa main dans une descente chère. PICHON s’est montré impérial, très beau à voir passer, survolant les champs de mines avec une aisance impressionnante. Du grand art. Marc GERMAIN, second, a du faire preuve de tout son talent pour essayer de rester au contact . Chez AMIS, nous l’avons joué plus cool, et vraiment nos YAMAHA 250 WRF 2007 sont les motos idéales pour ce genre de course. Pas fatigantes, performantes, silencieuses, faciles à régler, elles s’adaptent parfaitement aux chemins de montagne. Sur le plan medical, nous avons decouvert un médecin amissien de haut vol : le Docteur Didier GUIGNAND qui a géré les deux luxations, la fracture de l’avant bras et la cheville… Gestion médicale, mais aussi gestion des familles parfois pas triste à écouter…sous l’œil aiguisé et attentif d’Ivan le terrible, notre ami Didier a facilement déjoué tous les pièges de ce type de situation. Trés bonne volonté, compétence, sérieux. De plus, il assure à moto. Il reste simplement à virer sa copine qui l’accapare trop longtemps au téléphone au moment des aperos, quand Mireille MÜMÜ DUMAS EXPLIQUE au petit jeune …la vie, l’amour, la mort… Bref, on s’est bien marré… soirée plus qu’arrosée. Et effectivement, le lendemain dimanche, il semblait liberé, ce garcon…à confirmer au mondial à Noiretable. Docteur Patrick MÜLLER


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout