WEC Noirétable 2010

Le WEC pour AMIS représente toujours une épreuve particulière. Tout doit être bien bordé . Tout le gratin de l’enduro est présent. FIM, FFM, des champions du monde plein le paddock, sponsors, public, télé....

Les hostilités ont commencé vers 15 H le Vendredi, réunion obligatoire, Dom s’y colle. La dessus petite spéciale de démonstration et la journée est rapidement pliée vers 19 H. Toute l’équipe d’AMIS en profite pour se retrouver et s’organiser pour le week end.

Une fois n’est pas coutume, on est 6 médecins et 6 secouristes pour couvrir cette épreuve, le grand luxe ! Notre Evelyne sur l’X-trem, le Dom au poste de régulateur et médecin volant. Pour le reste, on est 4 médecins pour couvrir deux spéciales et les 70 km d’un circuit bien sélectif. Sur chaque spéciale, un binome en permanence pendant qu’un autres fait le tour. Afin de couvrir au mieux le circuit, nous sommes intercalés entre les derniers inter E1 et les juniors tandis qu’un autre binôme roule en fermeture des juniors et Féminine. En un mot, faut pas mollir qu’en on sait que le premier junior n’est autre qu’un certain Jérémy Joli qui va tout de même gagner devant tout le gratin le Dimanche ...

Secouristes du mondial La première journée est pour tout dire bien grasse et particulièrement arrosée. Les chemins deviennent rapidement très technique d’ autant que dans les sous bois on a presque besoin du phare . Pour ma part, j’en bave un peu. Le palpitant a 150 de moyenne avec des monté a 189 et cela ce voit. Interview dans les chemins . Pour couronner le tout, le petit vent du nord se lève. Mais pas de problème, on aime, surtout que le public a répondu présent et est venu en masse, accompagné par les enduristes de l’île de Man, venu faire le spectacle .

Les tueurs de Man Le soir au camion, peu de soins comme d’hab sur le Wec. Les pros, on souvent leur propre druide et ne sont qu’une petite centaine . Pas de problème pour nous, on en profite pour jouer aux VIP à l’image de notre David toujours prompte a se faire photographier avec les meilleurs. Ici Ahola, le champion du monde E 2.

Deux stars Le soir, on se retrouve tous groupir dans un hôtel désaffecté. Les literies accusant quelques années nous finissent le dos, faut vraiment que l’on soit passionné ....

Au top du couchage Pour la nuit du samedi, impossible de fermer un oeil avant minuit. Les locaux ont organisé une petite fête bien bruyante. Pas de problème, une grande partie des AMIS se rhabille et en avant ...

Les deux plus anciens d’amis La dernière journée, sera également calme au niveau médical. Les pilotes français enverront du gros avec un podium exclusivement tricolore. Antoine Méo sera couronné et la fète secoura Noiretable jusqu’au bout de la nuit.

Binouse pour tout le monde Encore bravo à toute l’équipe d’AMIS qui malgré des conditions d’hébergement et de course dantesques est restée pro jusqu’à la fin .

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout