Une 250 au Dakar ! T’es pas jobard ?

Le Dakar, ses 9000 km, ses départs matinaux à des heures pas possibles, ses étapes marathons. C’est sûr, faut une moto qui roule...

250 cm3, c’est sûr, faut aimer souffrir.

Mais les challenges difficiles, j’aime bien.

Et puis ça me renvoie un peu des images de la grande époque du Dakar ou des barjots partaient en scooter, en 2CV et autres véhicules exotiques.

Plus près et plus réaliste, mes potes Hervé Mons et Fred Dabert se sont alignés sur des 250 eux aussi et plutôt avec succès.
Pareil pour Pat Meynier, mais là c’est la moto qui partait avec un handicap, pas le pilote ! (allez vieux pote, je rigole...)

Alors Inch’Allah (même si ça n’aura pas lieu en Afrique !), on va tout préparer pour aller au bout et si ça marche, c’est super.

Mon Dakar ne va peut-être pas durer longtemps… Mais peut-être pas !
Qui sait ?

On a bien vu, il n’y a pas si longtemps, des motos oranges abandonner lors des premières étapes pour des batteries qui claquaient.

De plus la mob est super, l’équipe est hyper motivée et conviviale, vraiment un environnement boostant.

Last but not least, j’ai un gabarit d’athlète (58 kg !) qui me permet de bénéficier d’un rapport poids/puissance pas si ridicule.
Faut bien que ça serve un jour de raser les mottes !

Le tort, ç’aurait été de ne pas essayer.

P’tite Fourche

250_Face_3_-1b906.jpg
2.5_i_2_-d3819.jpg

Eric "P’tite Fourche" Schiano

mais qui c’est cui là ?
eh oui, aussi incroyable que çà puisse sembler, certains blaireaux ne connaissent pas encore "Grand Petit Homme".

Portrait du loustic et de sa petite "vigoureuse"
"mets ton doigt ici Raymond et appuies sur le nez du mulot avec le doigt qui te sert le plus pour les crottes de nez"
Tonton Grouik

jj_presentation_eric_site_amis-0836e.jpg

Le Grand cirque, le p’tit cirque

Le show biz ça fait gonfler la tête...

Début novembre, dans le sud, retrouvailles avec mes acolytes de Crocoaventures pour du roulage avec les 3 Sherco du Dakar et la mise au point des suspensions.

Ambiance sérieuse, appliquée, émotion teintée de joie de ce projet qui mûrit depuis des mois.

Télé, interview, ça y est c’est le star system, le grand cirque de la communication, de l’image, du bon mot.

Et encore, c’est rien à côté de ce qui va arriver : les vérifs au Havre, le passage sur le podium à Buenos Aires avec sûrement une grosse ambiance, le gratin de la presse, les gros teams … Le strass quoi …

Le lendemain des essais, retour à la vie de famille, ballade à vélo, et aprèm au cirque. Pas celui de la comm’, du strass, des copains du Dakar.
Le cirque, le vrai, avec des clowns, des numéros d’acrobatie, des enfants qui rient.

C’est sûr, ça change de la vie de pilote (pas tout à fait) officiel !

Et ça ramène sur terre un peu aussi.

Des deux lequel est le mieux ?
Le p’tit, celui de la vie quotidienne ?
Ou le grand avec les médias, les égos exposés, les sponsors déballés ?

Moi je ne sais pas répondre à cette question, les 2 c’est bien.

Dans le p’tit cirque on est parfois à l’étroit, on manque de sensations.

Mais dans le grand, des fois on se demande ce qu’on fout là.

Faut savoir être petit pour devenir grand et pas oublier le petit quand on est dans le grand.
Ou l’inverse. J’sais plus.

Enfin, petit ou grand, c’est sûr, faut pas oublier de rire, on est là pour ça…

P’tite Fourche

A vot’ bon coeur


Bonne nouvelle !

Je pars sur le prochain Dakar à moto pour arpenter l’Argentine et le Chili. Vous saurez bientôt sur quelle machine et dans quel Team, mais il y aura des surprises et un gros challenge à la clé. A suivre donc…

Très bonne nouvelle !

Comme vous j’ai participé aux Dakar des copains les années précédentes en achetant des T-shirts (très beaux), du vin (toujours très bon).
Il faut ici rendre hommage au grand Dr Muller qui a dit un jour à un pote « tu nous prends déjà des sous pour financer ton Dakar, ne nous demande pas en plus de boire ton vin ! »
Tout ça c’est du passé, et c’est la très bonne nouvelle pour vous, je n’ai rien à vendre pour financer mon Dakar.
Par conséquent, pour la moitié des sommes que vous auriez pu engager, vous pouvez m’envoyer vos dons à l’adresse ci-dessous :
 
Eric Schiano – 28 Avenue Savorgnan de Brazza 83 160 La Valette du Var
06 86 922 972
 
L’autre moitié, gardez-la pour les soldes, vous achetez les T-shirts de votre choix et du vin de qualité.
Ainsi, vous serez élégants, buvant du vin raffiné, en admirant mes performances à la télé.

A bientôt pour d’autres nouvelles…

Petite Fourche

DSCN1238-3-2-67189.jpg