Trousse médicale pour le pilote d'enduro

Trousse médicale pour le pilote d'enduro


     Lorsque nous partons rouler, nous sommes tous plus préoccupés par le bien être de notre monture que par celui de notre fragile personne.
Ainsi, notre banane est emplie d’attaches rapides de secours, morceaux de durites et clés variées (essentiellement du 12 ou du 13 selon l’origine de la moto !).
    Rares sont ceux d’entre nous qui ménagent ne serait ce qu’une toute petite place dans leur banane ou leur sac à dos pour un nécessaire de premiers secours.
    Nous vous proposons un kit léger pas cher et peu encombrant à glisser dans votre banane ou sac à dos.

     La trousse de secours décrite ci-dessous est volontairement succincte, c’est le minimum nécessaire.

    Vous la personnaliserez en fonction de vos antécédents médicaux, du lieu et de la saison où vous roulez. La majorité du matériel peut être acheté sans ordonnance à deux exceptions (Anti-inflammatoire et Topalgic). D’autre part, si vous avez des problèmes de santé particuliers: asthme, angor, allergie aux piqûres d’hyménoptères (abeilles, guêpes…), votre médecin de famille sera d’un bon conseil pour vous prescrire les médicaments qui s’imposent et qu’il faudra rajouter à la liste ci dessous.

    En premier lieu, avec ou sans trousse, votre atout santé c’est votre téléphone portable qui doit systématiquement vous suivre en balade, même si le réseau n’est pas toujours couvert au fond des ravins où nous jardinons. En cas de problème médical et non mécanique, un seul numéro est à retenir : le 15. Vous aurez au bout du fil un médecin qui engagera les moyens de secours adaptés (pompiers, hélicoptère pour hélitreuillage, SAMU..) et qui vous donnera des conseils en attendant.


    La trousse de secours : notre besoin n’est pas de transporter un sac de réanimation à chaque sortie, mais de posséder en permanence le minimum nécessaire rangé dans la banane ou le sac à dos.


     Le contenant


    Le moins onéreux et le plus pratique est une boîte plastique semi-rigide de type TUPPERWARE, dont le couvercle est maintenu par un élastique large (chambre à air).


     Moyens d’immobilisation


    Les attelles rigides ou gonflables sont lourdes, volumineuses, donc à ne pas emporter.

    Nous pouvons en revanche vous recommander l’attelle SAM SPLINT composée d’une mince feuille d’aluminium recouverte de mousse. Sa rigidité est suffisante pour une immobilisation d’urgence, son encombrement et son poids sont réduits.


     Une couverture aluminisée de survie


    Indispensable, peu encombrante, légère et pas chère.
Une personne blessée a toujours froid. La couverture de survie vous sera fort utile si vous devez attendre les secours, immobile, assis ou allongé dans un bois ; elle protège également de la pluie.


     Compresses stériles 7.5 x 7.5cm emballées par paquet de 5


    Trois paquets achetés en pharmacie vous permettront de réaliser des pansements protecteurs en cas de coupure, piqûre ou autre abrasion de la peau.


     Sparadrap


    Inutile, le chatterton de votre banane fera très bien l’affaire pour maintenir les compresses.


     BETADINE dermique 5% en dosette de 10ml


    Désinfectant iodé « QUITUTOU » trouvé en pharmacie, vous en imprégnerez systématiquement les compresses avant de les appliquer sur une plaie afin de prévenir tout risque d’infection.


     Pansement américain stérile 10cm x 15cm


    Vendu également en pharmacie, c’est un pansement absorbant en ouate de cellulose. Il sera utilisé en cas d’hémorragie : appliqué directement sur la plaie, solidement maintenu à l’aide de chatterton ou d’une bande extensible pour stopper l’hémorragie.


     Bande Coheban Thuasne


    Utilisée pour maintenir le pansement compressif décrit ci dessus en cas d’hémorragie.


     Paracétamol


    Ayez toujours dans votre banane 1 à 2 grammes de paracétamol (EFFERALGAN, DAFALGAN, DOLIPRANE…) en cas de maux de tête, rage de dents ou autre. Préférez les gélules ou comprimés à avaler plutôt que les effervescents peu pratiques à prendre avec le KAMELBACK !


Anti-inflammatoire


Par exemple APRANAX 750mg (sur ordonnance) à associer au paracétamol en cas de traumatisme.


Antalgique " majeur "


En cas de traumatisme plus grave, une fracture de jambe ou une entorse de genou par exemples.
Deux gélules de TOPALGIC 50mg (sur ordonnance) seront bien utiles pour calmer la douleur dans l’attente des secours.


Collyre


Un flacon de collyre désinfectant de type ANTALYRE. Deux gouttes instillées en cas de projection de poussière ou de traumatisme occasionné par un branche. Ne pas les garder une fois ouvert : il faut en racheter pour la fois suivante.


Conclusion


La trousse de secours décrite ci-dessus est volontairement succincte, c’est le minimum nécessaire.

Vous la personnaliserez en fonction de vos antécédents médicaux, du lieu et de la saison où vous roulez.