Aveyronnaise 2019

Une classique comme on les aime...

Pour la 17ième Aveyronnaise Classic Mutuelle des Motards, l’organisation avait concentré le parcours à l’ouest de l’Aveyron… Départ Jeudi de la Fouillade pour finir samedi à Villefranche de Rouergue. 3 jours de roulage : plus de 600km et 14 spéciales pour les concurrents. Du boulot pour AMIS, c’est sûr… Mercredi soir nous nous retrouvons autour d’une paëlla géante proposée par la Pizz’A2. Moment propice pour que Thierry cale l’ordre de roulage des binômes AMIS : horaires des spéciales, possibilités de ravitaillement essence et fasse part des dernières consignes de l’organisateur. Jeudi matin : Le premier CH de cette Aveyronnaise est assez cassant, ils n’ont toujours pas balayé les chemins ! Les bras piquent déjà, il va falloir gérer… cette première journée sera magnifique avec des enchainements de descentes et montées dans les vallées aveyronnaises. Les passages un peu roulants nous permettrons d’apprécier les paysages, toujours aussi magnifiques. A l’occasion d’une spéciale, nous croisons Claude, ça fait plaisir de se revoir à coté des motos. J1 : Un cas "clinique rare" vu par Denis sur l’Aveyronnaise à diffuser pour info, avec bon management d Amis !!! A un CH, un concurrent, la Cinquantaine, un peu enveloppé, se plaint d une forte douleur lombaire et du flanc gauche : pas de chute mais suite à un effort violent lors d’une montée. A l examen : pas de douleur déclenchée à la palpation lombaire, mais douleur ++ en palpant le flanc gauche. Echange avec le patient : appendicectomie, petite brûlure urinaire quand il pisse. De plus en plus mal, il se couche en chien de fusil. En insistant à la palpation de l’abdo, masse oblongue très douloureuse dans hypchondre gauche, qui n à rien à faire là ! Je dis au gars et qu’il faut faire une écho. Tel Samu pour mutation à l’hosto pour écho abdo, on me demande pourquoi ? Anévrisme Ao abdo ou ilaque ? Colique néphretique, infection urinaire ? Je dis : suspicion de hernie étranglée, mais beaucoup trop haute pour orifice inguinal ou crural.... Julien a attendu l’ambulance privée pour évacuation vers l’hosto le plus proche. On a eu des nouvelles le lendemain, le gars s’était fait une déchirure des muscles abdo obliques avec hernie épiploon ou grêle. On lui a réduit manuellement la hernie sans l’opérer. Il était le lendemain à pied sur la SP de la mine... Content, il nous a bien remercié.. Étonnant non ? Une hernie abdominale traumatique aussi fréquente que la fracture de couille à la mauvaise réception d’un saut qu’on a eu une fois... Arrivée à Rieupeyroux mais retour à La Fouillade pour un dodo bien mérité au centre de vacances après le débriefing du J1 et prépa du J2 qui nous mènera à Decazeville. J2 : Cette journée sera difficile pour Dominique (qui a fait corps avec le terrain). On se met en retrait pour la fin de journée tandis que Mathieu se fait plaisir en fermant la spéciale de la mine « découverte », devenue maintenant mythique avec ses plus de 10km au compteur. Niveau médical : les blessures habituelles, rien de grave. Entretien des motos, bon repas et dodo… J3 : Le dernier jour nous mènera à Villefranche-de- Rouergue, l’occasion de faire quelques coucous à des Aveyronnais toujours passionnés et découvrir vallées et bâtisses improbables. Un belle journée, les kilomètres fatigues les pilotes, quelques interventions occuperont AMIS. Encore une belle Aveyronnaise, des AMIS heureux d’avoir participé… En grand merci à tous nos assistants Coralie, Lionel, Jean-Pierre. Laurent qui s’était occupé de la réservation des hébergements. Stéphane, Jérôme qui assurent les logistiques mécaniques et médicales du camion. Merci à tous nos partenaires de nous donner la possibilité de réaliser une prestation de qualité. Denis, Gilles & Laurent. Place aux images :



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout