CDF Langogne 2021

C’est autour du lac de Naussac sur les terres de Langogne que se déroulait une nouvelle manche du championnat de France d’enduro.

Ce week-end était sous surveillance rapprochée devant une alerte météo pluie et vent pour le dimanche.

Cependant La première journée du samedi s’est déroulée sous un joli soleil permettant le tour du lac « artificiel » de Naussac où le sol était bien plus meuble que pour la session précédente à Vorey.

Deux boucles composaient le parcours, alors que la première faisait le tour du plan d’eau la deuxième nous permettait de nous enfoncer dans la forêt, traversant de jolies pierriers un peu rude pour les mécaniques et les organismes.

Les boucles se sont donc enchaîné sous un soleil présent.

Nous avons dû toutefois évacuer quelques pilotes un peu trop fougueux sur la poignée de gaz, notamment un jeune pilote sur la spéciale 1 qui a fait un par l'avant avec un gros traumatisme de l’épaule droite et du thorax, on lui souhaite un bon rétablissement.



1er au scratch ce fut une journée éprouvante car mauvais réglages de suspension de bon matin, ensuite j'ai pris le dessus sur le docteur Richard qui lui n'a pas de préparation suspension et qui physiquement on dois l'avouer n'est pas vraiment prêt. À demain mes fans


2eme au scratch, déception un début de journée maussade à cause de ma nouvelle monture 250 tpi pas vraiment adaptée à ma conduite de retraité ensuite grosse chute dans la sp2 j'ai été pris en charge par l'excellentissime Denis qui m'a posé une prothèse de hanche, grâce à son intervention cela m'a permis une remontada mais pas suffisante pour raccrocher le winner Mathieu ferry.


3eme scratch, mauvais choix tactique de lunettes je pars avec un masque spécial faible luminosité inadapté à la situation météorologiques car le soleil Lozérien à brillé toute la journée ce qui m'a empêcher d'aller chercher la 1ere place , ensuite je perd l'avant dans la sp3 et mon absence de pare-pierre m'empêche de me libérer pour casser les chronos, à demain public.



Réunion de crise le soir même devant les réticences des autorités pour laisser partir la course.

Adaptation du parcours avec suppression notamment des parties dans les bois avec de très jolies racines qui vous mettent par terre rien qu’en les regardant…

Conférence téléphonique avec le promoteur du championnat de France et la préfecture pour lancer le départ.

Dimanche matin on est parti au moins pour un tour d’après les officiels, pour l’instant la pluie n’est pas très soutenu mais reste quand même présente.

Après une boucle l’ensemble des pilotes et les AMIS sont complètement trempés. Je pense qu’on pouvait enlever pas loin d'un demi-litre d’eau par bottes…

C’est sous une pluie battante que nous avons rechargé nos moto sur les remorques en ne rêvant que d’une bonne douche chaude.

C’est dommage mais ça ne gâche en rien le plaisir du parcours du samedi sous le soleil qui renoue avec les vrais enduro comme on a pu les connaître il y a 10 ou 15 ans.

À bientôt! nosoucailles



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout